• labigoudene1870

Galette « Ar-Charv », entre étonnement et plaisir

La nature se transforme, les températures se rafraîchissent, notre code vestimentaire bataille contre le froid hivernal du matin et la douceur de l’été indien de l’après-midi…la période de l’année dans laquelle nous vivons est une des saisons les plus divisée et divisante, aimée et détestée, coincée entre l’été et l’hiver mais plus proche du printemps comme l’affirmait, déjà, Albert Camus :«L’automne est un deuxième printemps où chaque feuille est une fleur.»


Toutefois, si l’automne divise, il est également rassembleur, notamment grâce à ses spécialités culinaires traditionnelles telles que la brisolée ou la chasse. C’est de cette dernière que nous allons parler ici. Car autant étonnant que cela puisse paraître, les crêpes et la chasse se marient à merveille :«Les clients qui découvrent notre carte sont toujours un peu étonnés au début lorsqu’ils voient une galette à la chasse, mais la surprise laisse rapidement place au plaisir lorsqu’ils la dégustent.» Héléna Rodrigues, patronne du restaurant depuis plusieurs années, apprécie particulièrement cette période de l’année, une des plus fréquentées dans son établissement :«L’automne est notre saison haute à nous, notamment grâce à la chasse. Nous avons beaucoup d’habitués mais également beaucoup de nouveaux clients qui découvrent chaque jour notre galette. La météo joue un grand rôle car nous permettons, sans voyager, de vivre une expérience bretonne à quelques kilomètres de la maison. C’est ma période favorite de l’année, non seulement car nous travaillons bien mais également car les interactions avec les clients sont riches et variées


Mais concrètement, que contient cette fameuse galette? «On utilise des produits frais, comme les raisins, les pommes et les poires, on y ajoute de la confiture d’airelles, du médaillon de cerf, une sauce chasseur, des châtaignes, un petit mélange de champignons et des choux rouges fait maison», détaille la patronne tout aussi active au service qu’en cuisine dans son restaurant. Une crêpe bien consistante, donc, disponible de mi-septembre à fin-octobre, voire début novembre selon les années pour le prix de CHF 28,90.-. Un plat qu’Héléna conseille d’accompagner d’un bon verre de vin rouge ou d’un bol de cidre avant de terminer son repas par, par exemple, une crêpe de saison comme celle à la crème de marrons également disponible actuellement à la carte.


Pour tenter cette expérience automnale, rendez-vous à l’Avenue des Alpes 3 à Monthey, derrière la place centrale. Il est conseillé de réserver, surtout le week-end. Bon appétit !


Suivez-nous sur les réseaux sociaux : Facebook et Instagram

Réservations : labigoudene@hotmail.com ou 079 385 42 46



Avenue des Alpes 3 - 1870 Monthey

© 2019 La Bigoudène